PEER REVIEW: L’importance de la kinésithérapie pré et postnatale

Date: 
09/05/2019
Lieu: 
CC Den Blank - Begijnhof 11 - 3090 Overijse: salle polyvalente
Prix membres: 
€0
Prix non-membres: 
€0
Bicap-activiteit: 
1
Accreditation: 
1 peer review

Après avoir rempli le formulaire d'inscription ci-dessous, vous recevrez automatiquement un e-mail.
Ceci est un e-mail standard avec une invitation à payer.
Le peer review est gratuit, vous pouvez ignorer la demande de paiement.
Ce mail est la confirmation que vous êtes enregistré.

 

PEER REVIEW BICAP 09/05/2019 - 20:00-22:00

Partie 1: Présentation de la kinésithérapie périnatale par Joëlle Roenen.

Partie 2: Table ronde: entretiens ayant pour sujet la kinésithérapie périnatale, à l’aide de quatre affirmations concernant la fidélité/adhérence dans la thérapie ;  les apps et les moyens ; les sessions de kinésithérapie en cours de soins périnataux et les numéros de nomenclature.

But : créer, avec les membres présents, la mission et la vision d’ABCIG BICAP concernant l’avenir de la kinésithérapie périnatale.

 

ADHÉRENCE
Le Pelvic Floor Muscle Training (PMFT) est une plus-value EVB dans la prévention et le traitement des dysfonctionnements du plancher pelvien au cours de et après la grossesse. Mais l’évidence scientifique sur les effets à long terme n’est pas très forte.

Proposition 1 : l’étalement du nombre de traitements sur les 12 premiers mois postpartum est nécessaire pour obtenir une meilleure adhérence.
D’accord, pas d’accord, neutre.
Discutez des options permettant d’améliorer l’adhérence.

 

APPS/MOYENS/OUTILS COMMERCIAUX
Le nombre d’apps digitales et de moyens externes (elvi trainer, cones, vaginal weights, pelviva, etc.) augmente.  L’évidence scientifique augmente également.

Proposition 2 : En tant qu’ABCIG nous devons formuler un avis uniforme au sujet de ces nouveaux produits, c’est-à-dire déclarer si l’ABCIG les soutient, et si oui ou non il (le groupe) y voit une plus-value.
D’accord, pas d’accord, neutre.
N’est-ce pas le rôle de chaque kinésithérapeute d’en discuter individuellement avec chaque patiente ?  Est-ce le rôle d’un ABCIG ? Qui s’engage à mettre au point l’évaluation des outils?

 

TRAJET DE SOINS PÉRINATAUX
L’évolution en faveur d’un “patient centered care” est une exigence de l’autorité. La femme enceinte ou venant d’accoucher est un des acteurs les plus importants et doit pouvoir se concerter avec l’équipe multidisciplinaire et interprofessionnelle au sujet de son propre traitement.(ou trajet ?)

Proposition 3 : Un ou une kinésithérapeute tout particulièrement spécialisé(e) en rééducation du plancher pelvien et en kinésithérapie périnatale a besoin d’un minimum de 9 sessions de kinésithérapie périnatale (réparties en pré- et postnatales) pour traiter correctement chaque femme/patiente.
D’accord, pas d’accord, neutre.
Est-ce bien nécessaire pour chaque femme ?  Le nombre de sessions ne peut-il pas être adapté sur base d’un examen kinésithérapique pré- et postnatal approfondi ?
Quel doit être le contenu des sessions de kinésithérapie périnatale ?
Exigent-t-elles (les sessions) des compétences particulières ?

 

NOMENCLATURE/CONVENTION
Au sein des soins de santé, les futurs budgets et conventions etc. se basent sur les banques de données actuellement disponibles.   Il en ressort que le numéro de nomenclature pour la kinésithérapie périnatale n’est que rarement appliquée.

Proposition 4 : Chaque kinésithérapeute doit utiliser d’abord les numéros de nomenclature périnataux avant de passer aux numéros courants.
D’accord, pas d’accord, neutre
Avantages et inconvénients?
Comment en convaincre nos collègues?

Schrijf u hier in